15 novembre 2010

Absence

Il y a un avant et un après.

Ce n’était pas qu’un moment d’absence.

La jouissance s’est transformée en accoutumance puis en dépendance et pour finir en souffrance.

Malgré certaines alarmes qui m’ont fait l’amitié de s’allumer, j’ai fait alliance avec une sorte de diable.

Atrophiée, voire annihilée de mon humanité, je me suis perdue dans les méandres de l’alcoolo-dépendance.

Un monstre amer voulant assouvir son appétit féroce.

Une terre aride que l’on arrose et qui aussitôt reprend de plus belle son aridité.

Je vous l’accorde c’est un peu alambiqué mais c’est encore aujourd’hui pour moi de l’ordre de l’incroyable et je prie, non, je supplie pour que ce mal me quitte.

« Je te donne tout ! Mon or, mon argent !...

Non tu ne veux pas de cela tu veux mes plus belles amours, mes plus fidèles amitiés ?...

Va t’faire voir !

Je résiste et prends le temps comme allié.

Je t’aurai un jour, je t’aurai ! »

Posté par louisemarcel à 20:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Absence

    Les alliés

    Tu n'as pas que le temps comme alliés, tes amis sont la .. eux aussi.
    Comme dirait mon grand père; l'union fait la force et l'oignon fait la soupe
    Bisous

    Posté par Syng, 16 novembre 2010 à 09:44 | | Répondre
Nouveau commentaire