15 novembre 2010

à Damien

T’arrives, comme ça, énervé,

Chargé d’électricité,

Comme un cacou d’ la cité,

Un enfant blessé.

De nouveau sous le joug de la servitude

Tu nous rends responsable de ta solitude,

Tu n’veux pas être un adulte

Tu penses ne pas en avoir l’aptitude.

Mais quel exemple suivre ?

Alors tu t’enivres

Devant ton écran éteint

Tes efforts sont vains.

Ton entourage, tes proches

te jugent, te reprochent.

Y a un élément qui t’échappe,

Le désespoir te rattrape.

La vie, tu la voulais pleine d’ivresse,

d’euphorie, de jeunesse.

Aujourd’hui c’est un combat,

Tu vieillis, t’acceptes pas.

Mais baisse les armes,

Tu vas y perdre ton âme,

Réveille-toi,

Il est plus fort que toi.

La vie tu peux encore en jouer.

A petite cause, grands effets.

Elargis ton champ de vision.

Modifie ta perception.

Redécouvre l’effervescence

De la vie, de son essence.

Posté par louisemarcel à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur à Damien

Nouveau commentaire